Inauguration des espaces TP motricité de la faculté de STAPS

La faculté de STAPS de l’université de Bordeaux possède deux espaces dédiés à l’étude de la complexité de la motricité qui ont été inauguré mardi 28 novembre 2017. De véritable lieux de rencontre et de co-développement.

  • 04/12/2017

Le corps connecté d’un sportif en mouvement révèle l’organisation  des contrôles physiologiques autonomes et moteurs que son organisme a mis en place. En 2017, la faculté des STAPS de l’université de Bordeaux s’est dotée de deux espaces et d’équipements dédiés à l’étude de la  complexité de la motricité à travers les prismes de la physiologie, de la biomécanique et du contrôle moteur. Pensés de façon à favoriser le travail collaboratif, ils accueillent dans un même lieu étudiants, enseignants chercheurs mais également les partenaires industriels et des sportifs de haut niveau.

L’accent mis sur le corps connecté

Les équipements de dernière génération permettent de l’acquisition des différents paramètres physiologique du sportif avec une grande précision, validant les données obtenues pour la recherche.
Dans l’espace dédié à la bio mécanique, les gestes du sportif sont analysés avec finesse grâce à un dispositif de capture du mouvement de haute performance. Les expérimentations s’exportent aussi en milieu écologique avec l’utilisation de smartphones, capteurs et montres connectés afin de monitorer l’activité directement sur le terrain de sport.
Tous les étudiants de la licence au master peuvent avoir accès à ces espaces  et mener leurs propres expérimentations dans le cadre de projets tutorés. Une approche pédagogique qui donne une portée concrète aux apprentissages théoriques tout en favorisant la motivation et l’implication des étudiants.

Nouveau parcours de Master « performance motrice humaine »

Ces dispositifs accompagnent la mise en place du nouveau parcours de  master « performance motrice humaine », formations qui répondent à l’apparition de nouveaux besoins sur le marché du travail, liés à l’évolution des métiers du sports désormais tournés vers l’instrumentation et le numérique.
Véritables lieux de rencontres et de co-développement, ces espaces sont contribuent à mettre en synergie les travaux des étudiants de STAPS avec ceux des filières scientifiques et technologiques dans l’optique de concevoir les innovations de demain.