Claudio Franceschi et Ofer Bar-Yosef, docteurs Honoris Causa

Claudio Franceschi, professeur émérite d’immunologie de l'Université de Bologne (Italie) et Ofer Bar-Yosef, professeur émérite d’archéologie préhistorique de l'Université Harvard (États-Unis) recevront le titre et les insignes de docteur Honoris Causa de l'université de Bordeaux le 12 mars 2018.

  • 26/02/2018

 

Claudio Franceschi

HC_Article_1040x740_Franceschi

Claudio Franceschi est professeur émérite à l’Université de Bologne en Italie depuis 2016. Après sa formation médicale, il se consacre à l’étude de l’immunologie chez l’homme. Il a été notamment directeur scientifique du Centre national italien sur le vieillissement, il a fondé et dirigé le Centre d’études en bioinformatique et de la complexité biologique « Luigi Galvani » à l’Université de Bologne. À la fin des années quatre-vingt, à l’époque où les modèles expérimentaux inclinent à étudier plus la souris que l’homme, Claudio Franceschi est l’un des premiers à s’intéresser à la question du vieillissement chez l’homme et en est devenu depuis un des spécialistes internationalement reconnu.

Dans les années 1990, il publie sur les anomalies des caractéristiques de l’immunité cellulaire chez la personne âgée, notions complètement nouvelles à l’époque de sa publication et regroupées actuellement sous le vocable immunosénescence. Dans les années 2010, il publie des études pionnières sur le vieillissement chez l’homme sur une cohorte de centenaires et leur descendance ou conjoint pris comme témoins. Il a le premier vu que les centenaires ou plus de cent ans, représentent un modèle de vieillissement sans comorbidité (maladie ou trouble s’ajoutant à l’âge) ouvrant ainsi une porte précieuse sur la compréhension des mécanismes de ces comorbidités (cancer, neurodégénération, maladies cardiovasculaires et métaboliques, auto-immunité, etc.) si importantes dans nos sociétés dites « développées ».

La variété des approches employées, la quantité et la qualité de ses travaux très souvent pionniers, la curiosité insatiable dont il a fait preuve tout au long de sa carrière, font de lui un contributeur majeur dans ce champ encore très mystérieux de la connaissance.

 

Ofer Bar-Yosef

HC_Article_1040x740_BarYosef

Enseignant en archéologie préhistorique pendant 21 ans à l’Université hébraïque de Jérusalem, Ofer Bar-Yosef a été, tout au long de sa carrière, distingué par des établissements prestigieux. Il est professeur émérite de Harvard après y avoir été titulaire d’une chaire depuis 1988, membre permanent de l’Académie Nationale des Sciences des USA, Docteur honoris Causa de l’Université Ben-Gourion (Israël)…

Ofer Bar-Yosef est un préhistorien qui étudie les trajectoires des groupes humains dans le temps, du Paléolithique inférieur au Néolithique, et dans l’espace, d’Israël à la Chine. Ses fouilles ont été autant des lieux de formation pour des générations de spécialistes de toutes les nationalités que de découvertes exceptionnelles : plus vieilles occurrences humaines en dehors de l’Afrique à Ubeidiya dans la vallée du Jourdain, premiers signes de néolithisation en Chine à Yuchanyan (Huyan), etc.

Immense passionné dont les connaissances sont transversales en anthropologie sociale, culturelle et biologique et proche de l’école bordelaise (initié à la typologie et la technologie lithique par François Bordes à l’université de Bordeaux), ses activités se caractérisent par un investissement exceptionnel et jamais interrompu sur le terrain (près de 25 chantiers en presque 50 ans d’activités) où il a souvent été à la tête d’équipes internationales.

> Voir le programme des conférences et de la cérémonie 

 

Docteur Honoris Causa

Issu de la plus ancienne tradition universitaire, le titre de Docteur Honoris Causa a été officialisé sous la IIIe République par le décret du 20 juin 1918.
Ce titre honorifique est attribué à des personnalités de nationalité étrangère, en raison des services éminents rendus aux arts, aux lettres, aux sciences et techniques, ainsi qu’à la France ou à l’établissement qui décerne le titre.

Mots clés :